mercredi 1 août 2007

Flambée des prix du pétrole : à quand l’énergie nucléaire ?


Après avoir largement dépassé les 78 dollars hier soir en séance, le baril de brut a franchi son record historique cet après-midi à New York, le baril atteignait ainsi 78,77 dollars, alors que son précédent record, de 78,40 dollars, datait du 14 juillet de l'an dernier, peu après la guerre du Liban. Cette flambée des prix du pétrole est entrain de pénaliser sévèrement l’économie d’autant plus que le gouvernement subventionne l’énergie. En même temps, des millions de non résidents viennent s’estiver dans le pays en profitant de cette politique de subventionnement : essence subventionné pour les grosses cylindrées amenées par les résidents à l’étranger, électricité subventionnée pour la climatisation, l’éclairage, les hôtels, le transport public etc, ceci risque d’agrandir le trou du déficit budgétaire. Trouver une solution à ce problème est d’une rare urgence, des pays voisins grands producteurs de pétrole tels que l’Algérie, le Maroc et la Lybie ont décidé d’importer la technologie nucléaire et nous qu’est ce qu’on attend ?

12 commentaires:

elgreco a dit…

mieux encore peut etre
enertgie eolienne
et
biocarburants
et même de la houille pr faire marcher les centrales electriques à l'instar de l'Allemagne, que je vs invite à découvrir sur mes rivages!

Antar a dit…

bon saches que le projet est en etude au niveau de la STEG ... mais je ne crois pas que cela soit la solution du moins au long terme . il faudrait plutot se tourner vers les energies renouvellables leolien par exemple cap Bon ou le solaire ( le sud )

Slaim a dit…

et qcq vous ferez pour le secteur du transport qui bouffe 30 a 40 % des besoins energetiques du pays, le nucleaire est une option chere et pas convenable pour les peuples du 1/3 monde (c'est pas sur), faudra tout un plan allant d'un transport en commun de qualite jusqu'a la reduction du nombre des voitures familieres (limiter enocre plus leur import) en passant par le developpement des bio fuels "made in tunisia", je dis bien "made in tunisia", pas la peine d'importer une technologie qui nous conviendra pas

les dechets de notre agriculture, notamment il fitoura, pourra alleger un peu ce fardeau...

Georgyo Groovy Abitbol a dit…

@ anrat: il existe déjà deux programmes pilotes: les eoliennes au cap bon et des photocaoteurs vers la region de tataouin.

@Slaim: à mon avis, il ft commencer par une réforme des transport au commun (au niveau des grandes villes) et insiter les populations a les étulisé plutot que la voiture.
Bien sûr ces transport en commun fonctionneront au gaz naturel, ou biocarburant (made in tunisia). :)

RamziD a dit…

Pour l'inspiration des allemands, on devrait commencer par adopter des moyens de transports économiques, pas polluants et qui ne font que du bien a la sante, surtout dans les agglomérations (velos, marche, bus au gaz,...) . Mais nous on est encore a vouloir montrer qu'on est assez riche pour se payer...une voiture populaire (ce n'est pas a mon avis un hasard si 'populaire' et 'pollueur' ont tant de lettres en communs).

Pour l'houille mentionne ci-haut, c'est la source d'électricité la plus polluante, les allemands la gardent simplement pour ne pas avoir a fermer les mines ou travaillent encore des milliers de personnes. Il y a d'ailleurs qq mois, la droite a accepte un accord avec les verts pour fermer ses mines d'ici 2012 -si je me souviens bien.

a mon avis deux solutions: 1-on adopte le photovoltaique connecte (et non simplement sur batterie dans quelques patelins eloignes); 2- faire venir des infirmières de Bulgarie, les accuser d'inoculer le sida a des gamins et obliger l'Union Européenne a nous payer une centrale nucléaire en échange :)

al_moudir a dit…

Oui c'est tellement mieux l'energie verte mais est ce qu'il y'a envie et capacité de la part des autorités à opter pour ce choix? les iniiatives qu vs avez cités sont des cas isolés qui ne vont pas, je pense, faire bascules l'appétit de notre économie du pétrole vers l'energie renouvellable!

al_moudir a dit…

@ramzid :) tres bonne idée celle des infirmières))

Anonyme a dit…

Un projet pour ouvrir une centrale nucleaire est en cours. L'etude est ouverte, mais la realisation ne se fera pas avant 2015!
estanna ya djeja (7atta yjik el 9am7 mel GOLF)

Téméraire V5.0 a dit…

Le projet de centrale nucléaire a été évoqué en Tunisie depuis les années 60 par un emminent scientifique Tunisien en sciences nucléiares Prof Ben Salem qui a fini par partir s'installer à l'étranger.

Joy... a dit…

@ Tém: Le prof Ben salem n'est pas à l'étranger.
Par hasard, j'en ai entendu parlé en cours de semaine. Il s'est recroquevillé suite à un tas de déceptions.

Téméraire V5.0 a dit…

@Joy : ça fait très très longtemps que j'ai pas eu de ses nouvelles.

rita mitsouko a dit…

Je ne connais pas ce ben salem mais je sais que nous avions à la même époque bechi turki qui est lui aussi du domaine nucléaire. Je ne sais même pas pourquoi qu'on la formé dans ce domaine .Il a même travaillé à vienne comme l'égyptien "le vendu" mohamed al baradei .


Concernant l'éolien et les solaire, ce ne sont que des sources d'appoints qui peut-être représenteront 10 ou 15 % de nos besoins, si l'on s'en donne les moyens . Je donne un pourcentage approximatif, n'ayant pas en tête le nombre de giga watts conssomés annuellement ni le coût d'une éolienne d'1/2 megawatt et de son raccordement . Parce qu'il ne faut pas oublier qu'il faut raccorder à chaque fois des éoliennes en batteries et injecter leurs productions dans le circuit .

Alors qu'une centrale, c'est 1000 ou 1200 megawatt sur un même point , il faut 2000 ou 2400 éoliennes à installer sur des endroits venteux et les raccorder au réseau .

L'inconvéniant du nucléaire c'est le traitement des déchêts et le démantellement de l'installation en bout de vie qui coûte un peu d'argent .
Mais nous n'avons pas le choix, on a besoin d'energie .

La france a lancé son vaste programme d'énergie nucléaire au lendemain de la première crise du pétrole suite à la guerre de 73 .

Avec un pétrole à 78 $ et qui normalement s'achemine tranquillemnt vers les 100 $, on a pas le choix . On est même en retard .